Interview Nausicaa Chimera Sin: "certaines personnes font des photos simplement pour réaliser leurs fantasmes"

Publié le 28 Novembre 2014

Voici la suite de mon petit projet d'interviews pour montrer l'autre côté de l'activité de modèle, je suis toujours intéressée pour avoir le maximum de témoignages, si cela vous intéresse, je vous propose de suivre ce lien pour en savoir plus et me contacter.

Bonne lecture

XXX

VenusXIII

Petit projet d'interviews - Les vaticinations de Vénus

http://venuskitchen.over-blog.com/2014/10/petit-projet-d-interview.html

Bonjour, pourrais-tu te présenter ?

~ Bonjour, je me surnomme Nausicaa Chimera Sin. Ponctuellement je suis animatrice événementielle spécialité zombie. Et je pense monter un projet pour devenir intermittente du spectacle.

Quel a été le cheminement qui t'a mené à devenir modèle et quel a été ton parcours dans ce domaine (freelance, agence, amateur, pro,...) ?

~ Cela a commencé il y a un an et demi environs à l'occasion d'une hospitalisation. Je m'étais rendu compte que la vie pouvait être courte, j'ai donc décidé de profiter et d'assumer ma personnalité extravagante. De plus, j'avais très peu confiance en moi à l'époque, et je suivais le travail de quelques modèles que j'admirais. Je me suis donc lancée comme défi de poser pour des photographies pour corriger tout cela. Cela a mis un mois et demi après ma sortie d’hôpital pour que je réalise mon premier shooting. Ensuite, j'ai eu la chance qu'une amie modèle me face confiance et m'aide à entrer plus facilement dans le milieu de la photo en me faisant rencontrer des modèles-photographes dont certains sont maintenant des amis.

Encore à l'heure d'aujourd'hui, je me considère comme modèle amateur, mais j'essaye toujours de relever le niveau à chaque fois dans mes projets.

Quelles étaient tes limites lorsque tu as débuté dans ce milieu (lingerie, topless, nu,...) et ont-elles changé au fil du temps ? Si oui, pourquoi ?

Si c'est le cas : Pourquoi as-tu accepté de faire du nu ? Quelle était ta motivation pour te dévoiler face à l'objectif, au photographe mais aussi à la vue du public en général?

~ Le nu n'est pas un souci pour moi. Dans un projet photographique, je différencie ma personnalité avec le personnage que je dois incarner. Cependant, je ne ferai aucun projet nu en dehors du nu artistique. Ensuite, j'apprécie le nu généralement par la représentation qu'il en a été fait dans l'art : La fragilité du corps, le coté primitif, les beautés de l'antiquité ou les représentations dans l'orientalisme, etc. Si le nu n'apporte rien à l'ensemble, je préfère décliner ou chercher à mieux construire le thème.

J'imagine à la vue de ma propre expérience, et de l'époque dans laquelle nous vivons que tu devais avoir des books onlines. Par quel média te contactait-on le plus souvent ?

~ J'utilise seulement le réseau de Facebook pour le moment, car c'est un outil d'échange que j'apprécie.

Travaillais-tu de manière rémunérée ou en « Poses contre photo ? »

~ Je travaille seulement en pose contre photo. Je n'ai été rémunéré que par le biais de l'agence pour laquelle je travaille comme animatrice lors de figurations ou d'événements.

Interview Nausicaa Chimera Sin: "certaines personnes font des photos simplement pour réaliser leurs fantasmes"

En ce qui concerne tes shootings, te présentais-tu seule, accompagnée, etc ?

~ En dehors des collaborations avec d'autres modèles, je suis généralement seule. J'essaye de me renseigner au préalable aux près de connaissances sur le photographes. Et surtout échanger/discuter avec le photographe avant permet aussi de voir ses principales motivations, car il arrive parfois que certains photographes transfèrent leurs fantasmes. Fuyez dès que possible ce genre de personne. Et bien sûr, pour les mineurs, venez accompagné toujours d'un parent ou au moins d'un adulte de confiance.

As-tu déjà reçu des propositions dérangeantes, dégradantes ou avilissantes lors de ces premiers échanges avec les photographes ?

~ Comme j'en ai rapidement parlé dans la question précédente, certaines personnes font des photos simplement pour réaliser leurs fantasmes... Shooting Sadomasochiste dans une cave, mère noël zombie faisant le trottoir dans les pires exemples. Mais si un photographe vous demande de revoir votre tenue pour quelque chose de plus sexy (jupe plus courte, bas, porte jarretelle, etc. ou bien propose un book avec des modèles aux poses plus ou moins subjectives : déclinez poliment si possible et fuyez.

Pourrais-tu me décrire un « shooting-type » pour avoir une idée un peu plus précise de ton activité ?

~ Personnellement, un shooting se passe en trois étapes, voir quatre. En premier lieu, il faut choisir un thème comment avec le photographe et discuter de chaques détails : lieux, tenue, maquillages/coiffure, etc. Ensuite viens le jour J où il faut se préparer au mieux. Anticiper le travail de l'artiste avec le maquillage, et bien sûr travailler au maximum les détails. Suis bien sûr le shooting. Tout se passe au maximum dans la bonne ambiance, j'aime beaucoup faire le pitre entre deux photographies : même si je tiens à réaliser un travail sérieux, je ne compte pas me prendre au sérieux de si tôt. Mais cela n'empêche que je tente de travailler au mieux mes poses jusqu'à corriger l'angle du visage, des épaules, etc s'il faut pour un meilleur rendu. Ma prochaine étape et de travailler le placement des mains, et plus précisément des doigts.

Enfin la dernière étape est le trie, la retouche-traitement de la ou des photographies. Il est rare qu'une modèle participe à ce stade, mais quelques photographes acceptent que l'on choisissent les photographies ensemble, voir certains acceptent les suggestions (pas les ordres) pour le traitement d'ambiance.

Après il n'y a plus qu'à admirer le résultat final.

T'es-tu déjà retrouvée dans une situation qui t'a mise mal à l'aise, où tu t'es sentie en danger ou bien as-tu réellement vécue une expérience traumatisante lors de ton parcours ?

~ Il m'est arrivée une fois de me retrouver mal à l'aise avec un photographe (faux-tographe). Durant la séance, il s'est mis à m'apporter des vêtements qui n'était pas prévu pour le shooting, des vêtements beaucoup plus sexy. C'était au début, et j'étais trop gentille-naïve pour dire non. Je n'ai bien sûr, jamais eu les photos de cette séance. Donc un conseil, n'ayez jamais peur de dire non, même si le photographe s'énerve.

Pourquoi as-tu décidé de poursuivre/ d'arrêter la photographie ?

~ Je tiens à réellement poursuivre dans ce milieu. C'est un univers où j'ai vraiment pris mes marques et où je peux m'exprimer pleinement. J'adore pouvoir créer et incarner des personnages imaginaires comme d'autres aiment écrire des livres. De plus, la photographie m'a vraiment permis de m'affirmer et aussi me conforter dans certains choix.

Interview Nausicaa Chimera Sin: "certaines personnes font des photos simplement pour réaliser leurs fantasmes"

Ta vision du monde de la photographie de modèle a t'elle évolué depuis que tu le fréquentes de l'intérieur ?

~ Avant d'y entrer, je ne connaissais rien des rumeurs ou des images véhiculé par le domaine de la photo en dehors de ce qu'on pouvait voir dans les films. Mais quand j'y ai mis les pieds, un ami m'avait plus ou moins montré le coté hypocrite de cet univers. Au début, j'ai eu la chance tout de même de rencontrer surtout des passionnées, des personnes adorables qui sont aussi la raison pour laquelle j'adore autant la photographie. Mais récemment, je me suis rendu compte qu'il y avait aussi du vrai dans ce que m'avait raconté mon ami : la bêtise et l'hypocrisie sont bien présent dans la photo.

Cette expérience comme modèle a t'elle eu une incidence sur ta vie quotidienne ?

~ Être modèle photo m'a énormément apporté. Je me suis affirmée et bien sûr j'ai pris confiance en moi, au point que récemment j'ai décidé de me lancer à créer partiellement voir totalement les tenues de mes prochaines collaborations. De plus, mes problèmes de santé du point de vu psychiatrique ont nettement diminué comparé à avant. Je suis devenue beaucoup plus optimiste et courageuse car mon travail m'a montré que je pouvais créer des choses qui me tiennent à coeur mais qui regroupe aussi des gens : les font rêver, réfléchir...

Selon toi, comment sont perçues les modèles photo que cela soit par le public en général, par les photographes et même par les proches et la famille ?

~ Dans un cadre général, je pense que les personnes extérieurs imaginent les modèles comme des personnes narcissiques voir qui mise sur le physique plutôt que le cerveau.

Mais à titre d'exemple, les personnes sont très souvent curieux, surtout en ce qui concerne le monde alternatif comme on peut le voir en convention ou ponctuellement dans les ruelles.

Dans ma famille, au début ils étaient indifférents au travail en lui même, leur seule volonté étant que je redevienne une gentille fille "normale". J'ai tout de même eu une cousine ainsi qu'un de mes oncles et ma tante qui m'ont encouragé à continuer, car ils voyaient les bienfaits que cela m'apportait. Enfin depuis bientôt deux mois, le reste de ma famille a réalisé que j'étais vraiment heureuse grâce à la photographie. Ma marraine est surement ma première fan et j'ai même ma mère avec qui j'ai été en froid qui m'a quémandé quelques photographies pour les mettre dans son smartphone. Je crois que c'est la première fois depuis mon Bac que ma famille est fière de ce que je réalise.

Enfin, quels sont les conseils que tu aimerais donner aux demoiselles qui décident de se lancer dans cette activité ?

~ En priorité, restez vous même. N'essayez pas de ressembler à quelqu'un d'autre. Avancez lentement mes surement, ne vous jetez pas sur le premier photographe qui veut faire des photos avec vous : étudiez son travail mais aussi son univers pour savoir s'il répond à vos attentes. Une bonne photographie en vaut plus que 10 shootings médiocres. Restez toujours humble, vous n'êtes pas seule dans ce milieu. Si vous pensez avoir une bonne idée, dites vous que 100 personnes y ont pensé avant vous donc redoublé d'imagination pour qu'elle soit unique (accessoires, lieux, tenues...) Enfin principalement pour les débutantes, restez bien vigilantes quand vous décidez de rencontrer un photographe ou un modèle : le monde n'est hélas pas remplie de bébés chatons et de licornes. Il suffi de peux de choses pour que tout bascule. De même pour les réseaux sociaux qui est le berceau de la méchanceté gratuite : message anonyme, menaces, insultes...

Mais surtout, dans la mesure du possible, essayez d'avoir quelques contacts dans la photographie de confiance autant pour organiser des collaborations, mais aussi échanger sur un photographe que vous ne connaissez pas, etc

Interview Nausicaa Chimera Sin: "certaines personnes font des photos simplement pour réaliser leurs fantasmes"

Rédigé par Venus Velvet

Publié dans #Interviews

Commenter cet article