P'tite citrouille qui fout la trouille

Publié le 1 Novembre 2014

La semaine dernière nous avions acheté une magnifique citrouille géante, elle était belle, je l'aimais, j'avais prévu de la garder la plus longtemps possible avant de lui faire un visage, malheureusement, elle est décédée prématurément, posée sur le carton, elle a pourri sur ses "fesses".

Triste, la larme à l'oeil, P'tite citrouille qui fout la trouille emportée dans la force de l'âge avant même de finir en soupe aux marrons, et de sentir bon la cannelle, attaquée par un furet trop curieux.

Hier soir, recherche d'une remplaçante (même si rien ni personne ne pourra prendre sa place dans mon coeur), dans les environs de Saint Michel, manque de chance: Mark & Spencer n'a pas de rayon légumes!!! Et Monoprix n'avait que des Butternuts, certes c'est délicieux, mais, déjà, je préfère la manger que la creuser et de plus j'imagine le ridicule de cette nouvelle "P'tite citrouille qui fout la trouille", atteinte d'une drôle de maladie, un semblant de microcéphale, un remake de "Freaks", mais version citrouillesque.

Retour à Gambetta au pas de course pour retourner au lieu de "naissance" de la prédécesseure, je vois en rentrant dans le magasin, de loin, l'énorme carton qui contenait mon Saint Graal, je m'approche, suspens, je trottine dans le magasin: ma dernière chance pour avoir "P'tite citrouille qui fout la trouille", avant le passage au mois de novembre.

Et là: c'est le drame! Plus de potirons! La caisse vide! Enfers et damnation, je suis foutue...

Je passerais le reste de la nuit sans funèbre et riante veilleuse pour chasser fantômes et autres vampires de cette nuit si angoissante.

Je ne dors pas, le temps passe, comme toujours, je lis Harry Potter (oui, je sais je ne lis pas vite en ce moment, je suis la première étonnée), je tente de dormir, rien... Je prend mon téléphone, et allume le jeu des Simpsons (j'aurais bien lu à nouveau mais Monsieur doit dormir pour garder sa peau de jeune fille, donc je ne vais pas l'embêter en allumant la lumière), un xanax, deux xanax... Le temps passe, et je suis obnubilée par mon stupide jeu.

Merde, le jour est levé, il est 8 heures du matin... Envie de faire pipi, je me lève, je suis chancelante, le Xanax marche mieux que je n'aurais crû, mais ne fait pas le bon effet.

Il est temps de dormir de toutes manières.

Je retourne dans le lit, m'apprête à m'endormir, et là, Monsieur se lève:

"Coucou mon coeur, j'ai pas dormi, il est 8 heure, bon, j'vais tenter de faire dodo. Tu peux m'réveiller à 13 heures s'il te plaît?"

L'oeil pas réveillé, il semble avoir compris, il se lève et moi sombre dans le sommeil.

Hum, on me réveille, j'ai les yeux qui pique, je veux dormir encore un peu, non, laisse moi dormir encore mon coeur... Ok, ok, j'abdique et me lève.

Et là, que vois-je? Monsieur a été acheté une mini Pumpkin!!!

Mieux vaut tard que jamais, j'aurais ma citrouille pour Halloween (enfin pour début novembre), et je m'y mettrais demain!

Pour l'histoire, c'était là encore la dernière, un bébé citrouille, pas très orange, mais qui sera parfait sur le rebord de la cheminée!

Happy Halloween en retard!

XXX

Venus, sorcière 365 jours par an

P'tite citrouille qui fout la trouille

Rédigé par Venus Velvet

Publié dans #Vie

Commenter cet article

Ying 03/11/2014 00:15

Coucou toua,je ne sais pas comment te le dire depuis un moment.J'ai peur de la façon d'on tu pourrai le prendre ,pour moi s'est plus un compliment qu'autre chose.On n'en discutera si tu veux.
Ok je me lance ,en te lisant des moment tu me fait passé a "Sarah Jessica Parker" dans une série :D

Ying 03/11/2014 11:13

Oui cette série,elle est journaliste et publie des articles dans une rubrique :D

Venus Velvet 03/11/2014 01:06

Lol, tiens donc, pour Sarah Jessica Parker?
(si tu parles de Sex in the City, je n'ai jamais regardé, donc, manque de références, je dois l'avoir vu juste dans Ed Wood de Burton, et Mars Attack, je ne suis pas très cinéphile, il faut l'avouer)