Interview Kuro Hana: "Ca m'apporte beaucoup de bonnes choses et ça me passionne vraiment"

Publié le 4 Décembre 2014

Voici la suite de mon petit projet d'interviews pour montrer l'autre côté de l'activité de modèle, je suis toujours intéressée pour avoir le maximum de témoignages, si cela vous intéresse, je vous propose de suivre ce lien pour en savoir plus et me contacter.

Bonne lecture

XXX

VenusXIII

Petit projet d'interviews - Les vaticinations de Vénus

http://venuskitchen.over-blog.com/2014/10/petit-projet-d-interview.html

Bonjour Kuro Hana, pourrais-tu te présenter ?

Bonjour, moi c'est Kuro Hana (mon pseudonyme), j'ai 24 ans et je vis en Picardie.

Je confectionne des petits bijoux et commence à les vendre.

J'aime tout ce qui touche l'art, comme le dessin, la photographie, la musique,... mais aussi la mode et l'esthétisme.

Quel a été le cheminement qui t'a mené à devenir modèle et quel a été ton parcours dans ce domaine (freelance, agence, amateur, pro,...) ?

J'ai débuté en tant que modèle amatrice un peu par hasard, comme j'ai eu une adolescence plutôt mouvementée et compliquée, que je n'avais aucune confiance en moi (complexe, timidité, rupture douloureuse, etc...) et que j'ai dû faire face à des moqueries blessantes et dévalorisantes quand j'étais plus jeune, j'ai voulu me lancer un défi, celui de devenir modèle et de réaliser un shooting photo pensant que ça m'aiderait à m'affirmer et à prendre confiance en moi. j'ai donc posé pour la première fois en mai 2011 et j'ai enchaîné d'autres shoots un an plus tard en juin 2012. Au départ je ne me voyais pas continué dans cette voie, mais finalement c'est devenu une passion.

Quelles étaient tes limites lorsque tu as débuté dans ce milieu (lingerie, topless, nu,...) et ont-elles changé au fil du temps ? Si oui, pourquoi ?

(Si c'est le cas : Pourquoi as-tu accepté de faire du nu ? Quelle était ta motivation pour te dévoiler face à l'objectif, au photographe mais aussi à la vue du public en général?)

Je ne veux pas faire de projet trop dénudé, de photos trash et vulgaires et ça, ça ne changera jamais.

Par contre j'accepte maintenant de faire de la lingerie et topless caché mais à certaines conditions.

Pourquoi? parce que j'ai pris un peu plus d'assurance en moi, j'ai appris à me surpasser et à me surprendre moi même et le fait d'avoir essayé une fois m'a permis d'avoir moins peur devant l'objectif. mais je n'irais pas plus loin.

Interview Kuro Hana: "Ca m'apporte beaucoup de bonnes choses et ça me passionne vraiment"

J'imagine à la vue de ma propre expérience, et de l'époque dans laquelle nous vivons que tu devais avoir des books onlines. Par quel média te contactait-on le plus souvent ?

Travaillais-tu de manière rémunérée ou en « Poses contre photo ? »

J'ai toujours travaillé en pcp, en général on me contacte sur ma page ou mon book.

En ce qui concerne tes shootings, te présentais-tu seule, accompagnée, etc ?

Je me présente souvent accompagnée c'est plus rassurant mais il peut m'arriver de venir seule quand je connais le photographe ou pas, car ça m'arrive de ne pas avoir la possibilité de me faire accompagner mais je suis très prudente et méfiante.

Interview Kuro Hana: "Ca m'apporte beaucoup de bonnes choses et ça me passionne vraiment"

As-tu déjà reçu des propositions dérangeantes, dégradantes ou avilissantes lors de ces premiers échanges avec les photographes ?

Oui bien sûr, n'importe qui peut nous contacter sur le net, n'importe qui prétend être un photographe, des pervers, des sadiques, des drogués, des "faux"tographes, des hommes qui ne respectent pas les femmes qui les insultent et j'en passe.

Pourrais-tu me décrire un « shooting-type » pour avoir une idée un peu plus précise de ton activité ?

Je discute et prépare le projet avec le photographe sur internet, par téléphone ou lors d'un rendez vous ou je le rencontre. Le jour j cela dépend du thème et du lieu de shoot, je prends le temps de me préparer en faisant attention à ne pas être en retard (ma hantise) et puis lors de la séance tout se passe dans la détente, je suis toujours sérieuse et concentrée mais l'ambiance peut aussi tourner à la rigolade surtout quand on pose en duo.

T'es-tu déjà retrouvée dans une situation qui t'a mise mal à l'aise, où tu t'es sentie en danger ou bien as-tu réellement vécue une expérience traumatisante lors de ton parcours ?

Non je n'ai pas eu de soucis.

Interview Kuro Hana: "Ca m'apporte beaucoup de bonnes choses et ça me passionne vraiment"

Pourquoi as-tu décidé de poursuivre/ d'arrêter la photographie ?

Je continue toujours car ça m'apporte beaucoup de bonnes choses et ça me passionne vraiment, ce serait dommage avec tous les efforts que je fais d'arrêter tout simplement parce que je doute des moments, je suis une battante et même si c'est un milieu difficile et superficiel je ne lâcherais pas.

Ta vision du monde de la photographie de modèle a t'elle évolué depuis que tu le fréquentes de l'intérieur ?

Oui, avant je ne connaissais rien à ce milieu, maintenant je vois comment les choses se passent, j'ai appris de mes erreurs et encaissé certaines déceptions. plus j'avance, plus je me rend compte de certaines choses...

Cette expérience comme modèle a t'elle eu une incidence sur ta vie quotidienne ?

Oui ça m'a donné beaucoup plus d’assurance, grâce à cette expérience j'ai un peu plus de facilité à aller vers les autres et à prendre des initiatives. Je me lâche plus aussi et je me sens beaucoup mieux.

Interview Kuro Hana: "Ca m'apporte beaucoup de bonnes choses et ça me passionne vraiment"

Selon toi, comment sont perçues les modèles photo que cela soit par le public en général, par les photographes et même par les proches et la famille ?

- Les avis divergents un peu, certains les trouvent égocentriques car pour eux une modèle qui pose pour des photographes c'est une nana qui se surkiffe et qui aime trop son image, pourtant ce n'est pas forcément le cas, c'est plutôt l'inverse chez la plupart des modèles. Ça dépend des gens, il est vrai que certaines personnes prennent la grosse tête assez facilement mais pas toutes. Il y a aussi la jalousie. Tandis que d'autres personnes sont admiratives du parcourt des modèles, de leurs photos, leurs expressions... et les encouragent. Chez les photographes, je pense que ça varie selon les modèles, chacun ses goûts et ses préférences. Pour la famille ça varie également aussi, tout le monde n'a pas une bonne opinion de ce milieu, ça peut rendre indifférent mais pour d'autres c'est quelque chose qu'ils acceptent, et qu'ils trouvent passionnant et artistique.

Enfin, quels sont les conseils que tu aimerais donner aux demoiselles qui décident de se lancer dans cette activité ?

De rester fidèle à soi même.

De ne jamais baisser les bras, faire preuve de persévérance et de patience.

D'être prudente avec les gens et de ne pas se laisser influencer.

De s'amuser et de prendre du plaisir lors des shootings.^-^

Interview Kuro Hana: "Ca m'apporte beaucoup de bonnes choses et ça me passionne vraiment"

Rédigé par Venus Velvet

Publié dans #Interviews

Commenter cet article