Interview Yoru-m R-Lx: "Etre célèbre sur Facebook, c'est comme être riche au Monopoly !"

Publié le 8 Décembre 2014

Voici la suite de mon petit projet d'interviews pour montrer l'autre côté de l'activité de modèle, je suis toujours intéressée pour avoir le maximum de témoignages, si cela vous intéresse, je vous propose de suivre ce lien pour en savoir plus et me contacter.

Bonne lecture

XXX

VenusXIII

Petit projet d'interviews - Les vaticinations de Vénus

http://venuskitchen.over-blog.com/2014/10/petit-projet-d-interview.html

Bonjour Yoru-m R-Lx, pourrais-tu te présenter ?
Bonjour à tous, Yoru-m R-Lx, j'ai 20 ans et suis étudiante en licence d'Arts du Spectacle spécialité danse à Nice.

Quel a été le cheminement qui t'a mené à devenir modèle et quel a été ton parcours dans ce domaine (freelance, agence, amateur, pro,...) ?

Alors je suis modèle amateur depuis bientôt 3 ans. Tout a commencé courant 2010, année pendant laquelle Facebook a réellement explosé (ou du moins dans ma vie), et je portais un grand intérêt à faire de « belles photos » de profil, donc je m'organisais pour avoir un thème, une certaine lumière... Bref, de vrais petits shoots faits maison. Puis un jour ma mère s'est intéressée à ces photos et m'a dit « tu ne voudrais pas être modèle, te faire un book ? ». J'ai donc posté mes photos sur un book en ligne (bookspace sur lequel je ne suis plus car les fréquentations et la qualité laissent à désirer), sans avoir vraiment l'idée que ça marcherait. Et c'est à partir de là que j'ai eu mes premières propositions de collaborations, et depuis, la photo est devenue une véritable passion !

Quelles étaient tes limites lorsque tu as débuté dans ce milieu (lingerie, topless, nu,...) et ont-elles changé au fil du temps ? Si oui, pourquoi ?
Dès le départ il était très clair que je ne fasse pas de lingerie/nu/topless. Pour des raisons qui me paraissent évidentes, je débutais et ne connaissais pas encore ce milieu donc il était hors de question que je me dévoile devant des photographes. De plus mon copain n'aurait pas été d'accord (et d'ailleurs ne le seraient toujours pas aujourd'hui!)

Si c'est le cas : Pourquoi as-tu accepté de faire du nu ? Quelle était ta motivation pour te dévoiler face à l'objectif, au photographe mais aussi à la vue du public en général?
Pour ma part, je n'ai fait qu'une seule fois du nu caché, car c'était pour un projet d'une jeune photographe et modèle amateur qui est aujourd'hui une très bonne amie. Le fait d'être avec une femme et qui plus est de mon âge m'avait mis en confiance. Les photos n'ont de plus pas été diffusées, et cela m'a permis de savoir que le nu, c'est vraiment pas fait pour moi, ça ne m'attire tout simplement pas.

J'imagine à la vue de ma propre expérience, et de l'époque dans laquelle nous vivons que tu devais avoir des books onlines. Par quel média te contactait-on le plus souvent ?
Alors on m'a beaucoup contacté pendant ma première année de modeling via mes books (d'abord sur bookspace et après sur book.fr). Maintenant, cela se fait plus souvent sur facebook, bien que mon book en ligne sur book.fr me permette également une large visibilité ainsi que parfois, de belles propositions de projet. Disons que sur facebook, il suffit d'avoir un photographe du coin pour que ses collègues photographes t'ajoutent aussi... Facebook m'est très utile dans les contacts de proximité, book.fr m'apporte des propositions de beaucoup plus loin !

Interview Yoru-m R-Lx: "Etre célèbre sur Facebook, c'est comme être riche au Monopoly !"

Travaillais-tu de manière rémunérée ou en « -Poses contre photo ? »
Je travaille uniquement en collaboration, c'est-à-dire « pose contre photo ». Le seul cas où je demande rémunération, c'est si le photographe a très peu d'expérience et des photos peu convenables. Pourquoi me diriez-vous ? Car tout simplement, sans vouloir me vanter, j'estime qu'avec 3 ans d'expérience en tant que modèle, je peux exiger un minimum de qualité. Car oui, pour les modèles et futures modèles, soyez exigeant(e)s, car sinon, vous retomberez toujours sur les mêmes personnes qui n'ont pas vraiment de motivation de faire de leur mieux et vous ne progresserez pas avec ces personnes-là. Apres, disons que j'ai mentionné sur mon book « se réserve le droit d'être rémunéré », mais je n'ai bien évidemment jamais eu à le demander. Car le fait de mettre cette petite mention permet déjà de trier entre les pros et non pro, les motivés et non motivés. Je n'ai en réalité été rémunérée qu'une fois par un photographe pour qui il semblait normal de me rémunérer.

En ce qui concerne tes shootings, te présentais-tu seule, accompagnée, etc ?
Je me suis toujours présentée seule, mais après de longues conversations téléphoniques uniquement. Seule tout simplement car peu de personnes sont disponibles les jours où je shoot. Disons que pour les photographes les moins fréquentables, on le comprend de suite à leurs tournures de phrases dans un mail, dans leurs façons d'aborder le sujet.
Mais je conseille vivement d'être accompagné(e) pour les modèles qui le peuvent, car on ne sait jamais sur qui on peut tomber. J'ai peut-être simplement eu de la chance...

As-tu déjà reçu des propositions dérangeantes, dégradantes ou avilissantes lors de ces premiers échanges avec les photographes ?
Dès le début, les propositions déplacées commencent. Trois jours à peine m'étais-je inscrite sur bookspace qu'un photographe me proposait 1500 euros pour un après-midi de shoot.., Je vous laisse deviner le style de photo !
Ou encore même avec un photographe avec qui je devais à la base faire de la lingerie (n'appréciant pas particulièrement la lingerie, c'était un ensemble style shorty et corset) qui clairement voulait me mettre à poil, alors que les conditions avaient été posées. C'est dommage, car au final, j'ai passé une après-midi entière à me demander comment j'allais finir, plutôt que d'apprécier le shoot tel qu'il devait être. Ou un autre photographe qui te fait quelques remarques légèrement déplacées... Disons que j'ai eu de la chance que ce ne soit pas méchant.
Après, en tant que modèle, j'ai beau avoir comme seconde phrase sur mon book « Merci de bien lire mes conditions avant toute proposition, afin de vérifier que je correspond à vos attentes », y'en a toujours qui passent à côté, ils te demandent limite du porno alors que tu mentionnes bien que tu ne fais même pas de lingerie...

Pourrais-tu me décrire un « shooting-type » pour avoir une idée un peu plus précise de ton activité ?
Un shooting-type ? Alors déjà, une discution autour d'un thème. Disons qu'à mes débuts je ne faisais que des séances de portraits, pas très poussées ; mais maintenant que j'ai grandi, je m'attaque à des sujets artistiques beaucoup plus élaborés, et cela demande alors plus de temps de préparation. C'est pourquoi il y a d'abord la phase de discution/réflexion :
1 - déjà trouver l'équipe (photographe, mua, coiffeur etc...)
2 – discuter, se mettre d'accord sur l'idée principale du thème, puis éventuellement se répartir les tâches concernant la recherche du lieu, des accessoires etc...
3 – seulement après, et j'insiste : SEULEMENT APRES, on fixe une date, car des shooting à l'arrache où il manquait des accessoires ou autre chose, j'en ai fait et je n'en veux plus. Maintenant, la date est fixée une fois que tout est trouvé, au moins, ça évite les mauvaises surprises telles que « mince j'ai pas ça ». Cela ne veut pas dire que l'idée ne peut pas évoluer au fil de la séance, au contraire ! Mais qu'au moins l'idée de base soit placée.
4 – et bien, y'a plus qu'à ! Le jour du shooting, c'est bonne humeur exigée. Enfin exigée, disons que je suis du genre à me marrer pour un rien donc les shooting se passent toujours dans une ambiance bon enfant !

T'es-tu déjà retrouvée dans une situation qui t'a mise mal à l'aise, où tu t'es sentie en danger ou bien as-tu réellement vécue une expérience traumatisante lors de ton parcours ?
Pas particulièrement, a part comme je l'ai dis un peu plus haut, où certains photographes font des remarques déplacées, je ne me suis jamais sentie en danger. Juste qu'il est dommage que certains tentent encore et toujours de vous mettre à poil, alors que la seule chose que vous voulez, c'est prendre du bon temps en réalisant à la base un shooting qui vous plait...

Interview Yoru-m R-Lx: "Etre célèbre sur Facebook, c'est comme être riche au Monopoly !"

Pourquoi as-tu décidé de poursuivre/ d'arrêter la photographie ?
Je décide de poursuivre tout simplement car j'ai des idées plein la tête, et je ne supporterais pas qu'elles me soient piqué par les autres, haha !
Après tout simplement parce que, je ne prétend pas être une artiste, mais j'aime ca ! Danse, musique, théâtre, dessin, je suis touche à tout, alors la photo est un complément à tout ca. Et puis, il m'arrive de passer des petits castings pour de la figuration ou autre, donc un book c'est quand même bien pratique dans ces situations.

Ta vision du monde de la photographie de modèle a t'elle évolué depuis que tu le fréquentes de l'intérieur ?
Disons qu'elle a évolué oui tout simplement parce qu'avant je ne m'étais pas posée la question. Je me suis simplement rendue compte que c'est comme tout : il y a ceux qui sont avec toi, te soutiennent. Ceux que tu as rencontré et qui sont devenus de véritables amis, avec qui l'idée de la concurrence n'existe tout simplement pas. Puis il y a ceux qui vont te mettre des bâtons dans les roues, ou pour une question de notoriété vont tout à coup retourner leur veste pour se mettre sur un pied d'estale pour que toi, petite modèle que tu es, tu te retrouves avec une sale réputation. Mais comme je le disais, c'est comme ca partout, et pas seulement dans le monde de la photo.
Ce que je trouve vraiment dommage et que je n'en peux plus de voir, c'est la course aux likes. Un nombre incroyable de photographes et de modèles sont rentrés de ce système, et je trouve ça dommage. Car la photo est un art, et bien qu'il soit bien évidemment génial d'être aimé pour ce que l'on fait, je pense que l'on devrait plutôt se tenir à nos principes, plutôt que de les abandonner pour de la notoriété. Surtout que comme on dit « Etre célèbre sur Facebook, c'est comme être riche au Monopoly ! » Haha

Cette expérience comme modèle a t'elle eu une incidence sur ta vie quotidienne ?
Elle en a eu une dans le sens où mon emploi du temps est encore plus chargé. Elle en a eu une sur mon entourage, je me suis en effet faite de véritables amis parmis ce monde de la photo. Et puis surtout, je pense maintenant tous les jours au prochain shoot à venir !
En dehors de tout ça, la photographie m'a mine de rien aider à prendre un peu plus confiance en moi. Certes je ne fais pas 1m70 pour 45kg, mais j'existe, et j'en ai le droit.

Selon toi, comment sont perçues les modèles photo que cela soit par le public en général, par les photographes et même par les proches et la famille ?
Je trouve que généralement, c'est une activité mal vue. Pour les personnes en général, être modèle photo c'est être une personne superficielle, imbus d'elle même. Par exemple il m'est arrivé beaucoup de fois qu'on me dise « Ca va, tu as plutôt confiance en toi et te trouve belle pour faire ça, non ? » . Eh bien pas spécialement figurez-vous. Je fais de la photo car j'aime la photographie, je ne fais pas ça pour montrer ma tronche. Et ça, beaucoup de gens ont du mal à le comprendre. Après, il y a toujours ceux qui nous soutiennent : les amis proches, la famille (en tout cas pour ma part), car ils nous connaissent et savent ce que nous valons. Pour ceux qui m'entourent, il est clair que je ne fais pas ca pour me montrer, ni pour me vanter.
Tout dépend du point de vue duquel on se place. Vous pouvez demander à quelqu'un qui me déteste, je suis sûr qu'il ne vous dira pas du bien de mon activité de modèle ! Haha

Enfin, quels sont les conseils que tu aimerais donner aux demoiselles qui décident de se lancer dans cette activité ?

Allez-y. Mais doucement. Prenez le temps de discuter avec les gens qui vous propose des projets ; n'hésitez pas à parler à des personnes ayant travailler avec le/la photographe en question. Il faut rester prudent, car c'est quand même notre corps que nous utilisons, c'est quand même notre image qui est en jeu. Alors une seule chose, si vous voulez, allez-y, mais n'oubliez pas d'être prudent. Si c'est le cas, alors enjoy it <3

Interview Yoru-m R-Lx: &quot;Etre célèbre sur Facebook, c'est comme être riche au Monopoly !&quot;

Rédigé par Venus Velvet

Publié dans #Interviews

Commenter cet article