Jeffrey Campbell, I love your shoes

Publié le 25 Avril 2014

Je sais, ça fait cliché, mais j'ADORE Jeffrey Cambell!

Vous allez tous penser que je suis la mode, que je fais juste comme tout le monde... Oui, il y a sans doute de ça, mais qu'importe! Pour une fois que je trouve des chaussures qui ne me font pas mal aux pieds et qui ont du style, sérieusement je ne peux qu'apprécier.

Aujourd'hui, j'en suis à 5 paires, et bien sûr, comme toute accro qui se respecte, je ne pense pas m'arrêter là.

La première fois que j'ai entendu parler de cette marque fût bien entendu par le biais des copines, une de mes contacts maquilleuse, littéralement accro aux chaussures et en possédant, euh 100? 200? je ne sais pas, venait d'acquérir, les Night Walk! Coup de coeur, des chaussures rose nude, sans talons avec des piques métalliques sur l'ouverture, un véritable coup de coeur.

Quelques mois après, mon chéri, me les offrait... Que j'étais contente! Me connaissant, il savait pertinnement, que je ne me sentirais pas capable de dépenser autant pour une paire de chaussures. Ah oui, que je vous présente l'objet du délit:

Jeffrey Campbell, I love your shoes

Après les avoir essayé, porté à la maison impressionnée par la hauteur de ce non-talon, je me décidais à les porter dans la rue. Peu de chemin à faire, nous allons juste dîner chez ma meilleure amie à l'autre bout du quartier.

Hum, malgré le confort, et l'esthétique de la chaussure, cela sera un de mes seuls essais, ma manière de marcher n'est vraiment pas adapté à ce type de talon, et je manquais de me tortre la cheville à plusieurs reprises. Pour ma défense, si cela est possible, je dirais que les trottoirs parisiens ne sont vraiment pas adaptés à une vie en hauteur.

Mon copain content de son choix, et malgré tout un peu dépité de mon échec, choisi pour mon anniversaire de m'offrir un modèle, comment dire? Hum, moins dangereux! Choisissant tout seul, comme un grand, le modèle Brit Boots, en 5 boucles. Les voici: 

 

 

Brit Boots, Lita Black Distressed, Lita White Pony Fur, Bronte

Brit Boots, Lita Black Distressed, Lita White Pony Fur, Bronte

Et comme, je ne suis pas du genre à faire très attention aux choses, seulement 4 ou 5 mois après, je m'aperçu que le talon des chaussures était camouflé dans la tige même... Et qu'en les portant je n'étais pas plus grande sans raison. Comment ça tête en l'air? Mais pas du tout... quoi que.

J'aime beaucoup ces bottes, elles vont avec tout, sont confortables, quoique taillant un peu grand, mais le soucis est que la partie teintée du cuir est très fine, et que très rapidement, celle-ci se raye pour laisser apparaître le cuir blanc en dessous. Quoi qu'il en soit, ce fût un intéressant investissement de la part de monsieur.

Qu'importe l'échec des Night Walk, je souhaitais réitérer l'expérience des sommets avec JC. Depuis quelques mois, je voyais fleurir sur le net, sur les blogs, sites de mode, ou un peu partout, un autre modèle de JC: les Litas, hum, tout d'abord, je les détestais, je ne sais pas trop pour quelle raison, elles ne me plaisaient pas, trop lourdes à la vision, trop hautes, impossible de mettre le doigt dessus, je n'en voulais pour rien au monde.

Et puis, comme la mode et les phénomènes sociaux savent si bien le faire, elles ont finis par me faire de l'oeil. Après plusieurs tentatives d'achats sur Ebay, au Royaume-Uni (les deux colis ne sont jamais arrivés à domicile, je me pensais maudite), puis un achat à une demoiselle sur Paris (trop grandes, j'ai dû les revendre), je me suis enfin décidée à aller sur Solestruck, pour me prendre MA paire à moi. Résultat, une semaine plus tard, j'avais ma paire de Lita Black Distressed (comprendre ici, un noir pas vraiment noir, mais plutôt gris), les voici:

Jeffrey Campbell, I love your shoes

J'étais enfin contente de mon achat, elles étaient arrivées, elles étaient à ma taille, et miracle, j'étais bien dedans! J'étais de nouveau une géante.

Partie sur ma lancée, je commandais, là encore sur Ebay en Angleterre, une nouvelle paire d'occasion, en pony fur, comprendre en fourrure d'équidé. Oui, je sais la fourrure c'est mal blabla, quoi qu'il en soit, elles n'étaient pas neuves, donc je n'ai pas la mort de l'animal sur la conscience, de plus, je rappelle que mes autres chaussures étaient aussi en cuir, et que la vie d'un cheval n'est pas plus importante que celle d'une vache, et qu'au final la chair des deux est consommée (enfin pas par moi, je ne mange pas de viande rouge, par goût).

Pour le coup, elles sont très belles, mais malgré la taille censée être similaire, elles sont beaucoup plus petites, le talon est plus haut et la largeur est moins importante, donc je reconnais ne pas les mettre souvent. Mais les voici tout de même.

Jeffrey Campbell, I love your shoes

Je continuais de baver sur pas mal de modèle sur la toile, dont les Lautrec High:

Mais la place dans les appartements parisien est toujours problématique, donc j'arrêtais ma fièvre acheteuse... Jusqu'à ce que je doive me faire une robe pour le mariage de Belle-Soeur, hum, avec les cheveux rouges du moment, et ayant l'esprit de contradiction (Belle-Soeur ayant décidé que le mariage serait en bleu et blanc), je décidais que je serais en noir et rouge ( bon, ce sont mes couleurs habituelles, donc rien de neuf sous le soleil), il me fallait donc trouver les chaussures à assortir avec la robe empire avec traîne que j'allais faire avec ma Mamy, je connaissais le confort des JC, la gamme plus que large qu'il proposait, je commencais donc à farfouiller sur la toile pour trouver LA paire qui se marierait avec mon projet. Et je trouvais sur Vestiaire de Copines, la paire idéal: le modèle Bronté, à 40 euros, en vynil noir et velours bordeau. C'était parfait!

Jeffrey Campbell, I love your shoes
Jeffrey Campbell, I love your shoes

Au final, celle-ci à rejoint ses copines chaussures dans mon placard et elles ont fait fureur au mariage, et oui, même de la part des grand-parents du marié, comme quoi!

Aujourd'hui, je continue de regarder lascivement Solestruck, bavant devant quelques modèles, suivant avec les yeux pétillants l'instagram de la marque, et je me retiens, me contiens... Mais c'est difficile, quand craquerais-je à nouveau?

Mise à jour du 16 décembre 2014:

Ah mon dieu, que de nouveautés depuis la rédaction de cet article, qui avait déjà été mis à jour entre temps...

Beaucoup de nouvelles amies de chez JC...

J'en suis venue au point d'en avoir honte. Je pense que je suis accro, réellement accro, le plaisir de les chercher sur le net, de les trouver, de faire de super affaires, réellement, j'ai comme la sensation d'être prise au piège, une dépendance aux chaussures qui me semble plus proche d'un dépendance au jeu que les dépenses excessives que peuvent faire les fashionistas dans les films hollywoodiens ou dans les romans anglais.

J'aime sans doute plus la chasse que la possession en soi, mais qu'importe, la collection s'agrandie, nous pourrions presque dire un peu plus chaque jour vu que mon dernier achat date de ce midi... Oui, j'ai honte, je sais, parfois je me laisse aller à mes instincts frivoles, et à des comportements pathétiques, j'ai honte, mais étrangement j'assume assez bien, et non, je n'en parlerais pas à mon psy, de toutes manières, il a sans doute du remarquer que je ne venais jamais avec les mêmes chaussures...

Bon, voici ma collection, et celles d'aujourd'hui ne sont pas inclues...

Ma collection presque entière le 14 décembre 2014 (je précise la date, sachant pertinemment que celle-ci va évoluer)

Ma collection presque entière le 14 décembre 2014 (je précise la date, sachant pertinemment que celle-ci va évoluer)

Nous nous étions donc arrêtés aux Bronte, il y a déjà un an de cela... Que de chemin fait depuis, que de nouveaux modèles.

Les voici dans l'ordre:

Cet été, déprimée, la tête floue, je farfouillais sur Ebay pour passer le temps, quand je tombe sur une paire de JC à 10 euros en enchère, quasi-neuves, le modèle Potion Boots, des bottes sandales, un peu étrange dit comme ça, mais moi qui aime porter des bottes été comme hiver, cela était parfait.

Elles rendent hélas très mal en photo non portées, mais nous verrons ça lorsque le beau temps sera revenu, c'est à dire dans un bout de temps.

Bref, je fus la seule à enchérir dessus, et je les ai donc eu pour 17 ou 18 euros en comptant les frais de port.

Extrêmement confortables, mais un soucis: la semelle s'est très rapidement décollée, et je ne pense vraiment pas que la précédente propriétaire soit coupable de ce méfait, je pense à un problème de fabrication... Il faudra que j'aille les faire réparer...

Jeffrey Campbell, I love your shoes

Bref, cela faisait déjà une paire en plus, mais nous étions loin de la fin...

Je continue de me balader sur le net: Vinted, un autre cercle de l'Enfer pour moi.

Quand soudain, je vois une paire de JC Lita Black Glitter apparaître dans mon fil d'actualité, ah! Je ne peux me retenir, je saute sur ma carte bleue: 17 euros et 5 euros de frais de port.

Je reconnais qu'elles ne sont pas en super état, mais pour le prix qu'importe, j'ai pris, du fil, une aiguille, de la colle et de l'encre de Chine et hop, presque comme neuves, et un peu de Level Up pour moi en Cordonnerie.

Jeffrey Campbell, I love your shoes
Jeffrey Campbell, I love your shoes

Quelques jours plus tard, je craquais encore, cette fois pour le modèle Stevie.

Réellement, un superbe modèle, très victorien, très classe, en cuir graineux, des crochets sur le haut de la tige, et un pied bien plus fin qu'avec les Lita. 

Si je devais résumer, les Stevie sont des Lita pour celles qui sont nostalgiques des années 1890 et non 1990.

Bref, là encore Vinted m'avait fait fondre le coeur, et après des mois à fantasmer sur cette merveilleuse paire, je ne pouvais que céder.

Je les aime énormément, je ne pourrais pas dire le contraire, mais elles sont tout de même moins confortables que les Lita, mais le talon est un peu plus fin, la courbure plus prononcée... on ne peut pas tout avoir dans la vie.

Jeffrey Campbell, I love your shoes

Cette fois, je pensais que ça serait la dernière, j'avais déjà acheté trois paires de chaussures ce mois-ci (ce qui est énorme pour moi, oui, je sais que pour certaines c'est de la petite bière, mais bref).

Je voulais les Coltrane, je n'étais pas forcément accro au modèle, mais je voulais bêtement les tester, je les voyais depuis des mois me narguer un peu partout sur le net, et là, elles me tombaient sous le nez, sur encore ce maudit Ebay...

J'ai aussi fini par craquer... Vous me direz pour 50 euros frais de port inclus depuis le Royaume-Uni ça valait le coup...

Au final, je les aime beaucoup, elles n'ont pas la classe des Stevie, je ne pourrais pas dire le contraire, mais bon, elles sont chouettes dans leur genre.

Mon seul problème, je les ai prise un peu juste: j'ai l'habitude de prendre la taille 9, mais parfois en fonction des lieux de vente, les tailles sont indiquées en tailles européennes, et là, voilà, j'ai pris du 39, et au final, cela doit correspondre à un taille 8 aux USA.

Donc, un peu juste, je ne referais pas l'erreur de les porter durant 6 heures d'affilées en me baladant dans tout Paris avec mon homme et mon furet (notre rythme de marche est trop rapide)...

Je préfère pour les curieuses prévenir: la semelle est faite dans une étrange matière, une sorte de gomme très légère mais aussi très fragile, et elle s'use très rapidement. C'est un gros défaut, mais cela permet d'éviter d'avoir des chaussures faisant 15 tonnes à chaque pied.

Jeffrey Campbell, I love your shoes
Jeffrey Campbell, I love your shoes

Et aujourd'hui, après avoir fouillé sur le BonCoin, vendredi et avoir trouvé l'affaire du mois (on ne dira pas du siècle, les Potions Boots à 10 euros étaient dans ce cas un miracle alors).

J'ai pris rendez-vous avec la demoiselle, pour... une seconde paire de Coltrane, les Oxblood plus exactement, un modèle où rouge et noir se mêlent.

Mes couleurs étant le noir, le rouge, le blanc, et un peu de gris et de violet... que pouvais-je faire contre cela? Surtout à 25 euros... en état quasi-neuf!

Disons, qu'il est 17h59, j'ai eu RDV à 12h, et elles sont déjà à mes pieds... et je suis ravie, de plus la semelle semble bien plus solide que celle du modèle classique, même si elles sont donc un peu plus lourdes. Mais après avoir porté des New Rocks durant pas mal de temps, je pense être capable de tout.

Les voici:

Jeffrey Campbell, I love your shoes
Jeffrey Campbell, I love your shoes

Pour le moment, hélas pas mal d'autres modèles me font de l'oeil... Nous verrons si je les trouve encore par hasard, au coin d'un site.

Je sais les photos ne sont pas super, j'avoue avoir du mal à faire des photos correctes lorsqu'elles sont à mes pieds, un jour peut être je chercherais une demoiselle pour m'accompagner dans mon blog, une qui acceptera de me servir de photographe de temps en temps pour l'illustration du blog. D'ailleurs si ça vous tente, n'hésitez pas à m'écrire :)

XXX

Venus

Rédigé par Venus XIII

Publié dans #Mode

Commenter cet article

BlackBimbo 27/11/2015 04:31

Hello! J'ai une paire de Jeffrey campbell toute neuve à vendre model Freeda taille 39 couleurs rouge si tu es intéressé

Ma00333 16/12/2014 18:16

Ho mon Dieu ! C'est décidé, si je dois devenir une hors la loi, je viens cambrioler ton dressing ! Ho mon Dieu, je crois que je m'évanouirai si j'avais toutes ces merveilles !
Comment as-tu fait pour être sûre que c'était des vrais et les trouver d'aussi bonne occasion ???
Je suis grave jalouse, chanceuse ;)

Venus Velvet 16/12/2014 18:23

Ah bah non alors, tu vas pas voler mes chaussures, j'en ai besoin (même s'il est vrai que j'ai toujours préféré marcher nus pieds)...
Et bien, je crois que j'ai toujours eu de la chance, je regarde sur les sites, voir les modèles comment ils sont faits exactement, le type de semelles, s'il y a bien la marque d'indiquée sur la semelle intérieure beige, et ce genre de détail, et puis aussi les notes des vendeurs.
Après, je regarde tous les jours ou presque sur les différents sites, c'est devenu une habitude, dès que je m'ennuie, hop, je regarde, et parfois je tombe sur des super affaires. Mais, bon, j'en ai loupé aussi, hum, la semaine dernière, il y avait une paire de je ne sais plus quel modèle, qui au final a reçu trop d'enchères, sur Ebay, j'ai laissé tomber.
Et sur Vinted, je n'avais pas pris le soin de bien regarder la photo, j'ai acheté une paire qui ressemblait aux Scully, et je me suis aperçue qu'il n'y avait pas la marque et que c'était une boucle et non un scratch comme sur le modèle d'origine, donc, j'ai écrit aux modératrices et à la vendeuse pour annuler la vente et prévenir que c'était des fausses, car la vendeuse s'était bien gardé de le dire sur l'annonce.
Voilà, pas vraiment de conseils en fait ^^
Passe une bonne soirée
XXX
Venus