La Saint Valentin

Publié le 8 Février 2014

Ah, la Saint Valentin, un merveilleux marronier, au même titre que Noël, les soldes, le retour de l'été et j'en passe.

Je sais parfaitement que cette "fête" divise, d'un côté les anti, généralement des hordes de célibataires esseulées grognant au moindre sous-entendu sur les roses, les chocolats et les soirées romantiques (ne serait-ce pas une manière de protéger votre petit coeur?), et de demoiselles en couple dont l'homme à l'instar de Homer Simpson, oublie 9 fois sur 10 la date de vos anniversaire et toutes les petites dates qui ont fait vibrer votre passé amoureux. De l'autre, nous avons les couples dont l'homme ne souffre pas d'amnésie, de jeunes midinettes enfermées dans leur vision du monde à l'eau de rose, se noyant sous les brassées de fleurs bleues.

 

 

Ne vous méprenez pas, j'exagère!

 

Quoi qu'il en soit, même si en France, la Saint Valentin semble rester une fête subsidiaire, aux affreux relents commerciaux (oui, je sais aussi que c'est parfaitement le cas de toutes les célébrations modernes: Noël (pour les cadeaux), Halloween (pour faire plaisir aux vendeurs de bonbons), Pâque (pour les vendeurs d'oeufs, et les chocolatiers), elle semble avoir beaucoup plus d'importance aux Etats-Unis, comme les séries US semblent vouloir nous en apporter la preuve avec leur épisode annuel dédié aux petits coeurs en sucre et autres bouquets de roses rouges. 

 

 

Au premier abord, je n'ai rien contre cette fête, même si il est difficile pour moi de me montrer un tant soit peu romantique, tant l'idée de me transformer en créature mièvre me terrorise, car si je me penche un peu plus sur la question, je peux aussi y voir des avantages: une soirée au restau et des cadeaux (non, aussi bizarre que cela puisse paraître, je m'attache plus au cadeau que je ferais à Monsieur, qu'à celui que Monsieur me fera, et non je ne réclamerais pas à corps et à cris une paire de Louboutin immettables).

 

 

Mais ma question reste là tout de même, pourquoi à cette date tous les couples du monde occidental (oui, je sais que ça marche aussi vachement bien au Japon, en Corée et à Taiwan comme fête avec en plus le White Day) doivent ils faire fonctionner le commerce? N'avons-nous pas dans nos histoires un nombre suffisant de bons souvenirs à fêter? Je ne sais pas, mais prenons l'exemple d'un couple marié, comme beau souvenir n'ont ils pas: leur première rencontre, le premier baiser, leurs premières cochonneries, le jour de leurs fiançailles, le jour de leur mariage (cet exemple ne fonctionne pas pour les mariages arrangés où tout se fait dans la même journée)?

Pourquoi devrions-nous donc toutes s'acheter de la lingerie rouge et noire (je n'ai rien du tout contre la lingerie, bien au contraire), préparer des petits jeux coquins, se saoûler au restau, se goinfrer de chocolats et s'écorcher les mains sur les épines des roses que le fleuriste aura oublié d'ôter? Pourquoi se forcer à fêter cela se jour précis, en plein hiver, avec le risque de s'écraser lamentablement sur le trottoir envahit par la neige dans nos paires de Louboutin (vous pouvez remplacer par votre marque favorite, moi donc les Jeffrey Campbell) aux talons trop hauts et/ou aiguisés?

 

 

Oui, je sais, n'oublions pas que cette fête est à l'origine la fête païenne de la fertilité, qui annonçait par la même occasion le prochain retour du printemps, mais honnêtement, autant j'accepte de jouer le jeu de la fête des amoureux, autant il est hors de question que je célèbre la fête de la fertilité, hormis peut être en avalant la totalité de mon stock de pilules contraceptives, juste au cas où, par malheur ce jour ait un taux de fertilité de 100% (nous ne sommes jamais trop prudentes!). 

 

Quoi qu'il en soit, qu'importe le fond du problème, vendredi verra les restaurateurs doubler leur chiffre d'affaire, ma pauvre Belle-Soeur fleuriste, se retrouvera épuisée le soir même, et nous passerons 3 heures à chercher comment assortir nos escarpins avec nos nouvelles trouvailles des soldes, comme tout bon cliché qui se respecte.

 

19--1-sur-1-.jpg

 

Enjoy your Valentine's Day

XXX 

Venus

 

Rédigé par Venus Velvet

Publié dans #Coups de gueule et de coeur

Commenter cet article

Lor Lucy 15/02/2014 12:49


On vit dans un monde commercial... Alors de toute façon comment l'éviter ?


 


On appauvrie la planète chaque jours et toutes les publicités et tous les évènements sont une excuse pour faire des
achats.


La demande d'expansion infinie du chiffre d'affaire, calculé dans le monde (c'est à dire toujours vendre plus) est
quotidien.


On provisionne les chiffres d’affaires sur N-1 plus quelque chose.


Pas de régression possible, il faut toujours plus.


 


Nous sommes victimes de cette industrie chaque jour, et pas seulement lors des fêtes "commerciales"


 


C’est juste plus évident, parce qu’on l’a devant les yeux ce jour-là.

femme russe france 13/02/2014 11:38


il est vrai qu'avec le temps c'est aussi devenu un fête un peu commercial mais j'adore quand même cette fête :)