Publié le 5 Août 2010

C'est étrange, cette nuit si blanche, ce silence qui a envahi les rues, ce vent frais qui souffle,humide, caressant la peau nue, en fermant les yeux, on entendrait presque le bruit des vagues et l'iode qui s'infiltre dans nos poumons.
Au loin, des bruits indéfinis, un rire ou une mouette, peut importe, seul ce son traverse la nuit, brisant ce silence que j'aime tant.
La brise si fraiche, provoque le frisson, les chairs se contractent, mais cette sensation est si douce.
Une envie de voyage, de départ et d'oubli, n'est ce pas de cela dont tu me parlais ce matin même, chère demoiselle. L'instant ou la réalité n'a plus d'emprise, ou tout ce qui fait notre quotidien disparaît, laissant place a cette sensation de liberté, de légèreté.
L'air berce mes illusions de lointain, caressant mon visage, il me transporte loin, dans des contrées ou je ne puis être.
C'est étrange comme parfois, un simple coup de vent peut faire voyager.

Voir les commentaires

Rédigé par Venus Velvet

Publié dans #Divagations