Encore des rêves étranges

Publié le 2 Décembre 2014

(texte du 30 juillet 2010)

Après avoir rêvé lors d'un seul et même rêve de combats de loups géants de la taille d'un Cheval de course, un combat sans sang, puis de leur câlins avec un épagneul de la même taille, pendant qu'au même moment, des hommes maintenaient une jument beige pour l'égorger en la vidant de son sang, qui sang qui coulait à gros flots jusqu'à mes pieds, le tout dans le jardin de ma maison de campagne. Que mon grand père venait me chercher pour me ramener en voiture sourire au lèvre alors que le chaos était tout autour de nous.

Cette nuit nouveau mauvais rêve, des courses que je pensais équestres s'avéraient être des courses de reptiles géants sans jockeys, et de créatures gonflables vivantes grandes de plusieurs mètres s'écrasant sur le public des tribunes (quasi vide), le tout à l'hippodrome de Maisons-Laffitte.
Puis que ma grand mère garde dans une sorte de congélateur géant des créatures gonflables miniatures, et une petite fille, professionnelle de la mitraillette, tueuse mercenaire en tenue d' écolière. Et tout ça pour des sortes de combats ressemblant a des combats de jeux vidéo dans lequel je me retrouvais protégée par cette même gamine,....

C est moi ou je deviens complètement barge ???? 0o

Et bin voilà que j'en ai fait deux nouveaux, encore du sang, et des trucs glauques,... Me demande ce qui m'arrive.

Le premier:

Je suis dans le métro avec B. (je crois), et un wesh vient nous emmerder, soudain, un autre nous rejoins et commence à embrouiller le premier, il semble être chef de je ne sais quoi, et veut que le premier arrête de nous casser les couilles. Sur ce, ils commencent à se battre le second sort un couteau, et pendant la bagarre nous distinguons mal ce qui se passe.
La bagarre s'arrête le premier est a terre et le second lui dit de se barrer et d'arrêter de nous emmerder.
Le premier commence alors à se relever bégayant qu'il ne recommencera pas, et en se relevant, sa tête tombe, il tente de la rattraper, mais ses bras tombent à leur tour, la tête glissant sur le sol, et roulant, il tente de se hisser sur ses jambes, sans bras et sans tête, mais elles aussi sont coupées et lâchent.
Son corps se met alors à trésauter, gigotant dans tous les sens, alors que la totalité des passagers tentent de détourner le regard la nausée les gagnant, personne ne bougeant de son siège, ou esquissant le moindre geste, ...

Je dois dire que je me suis légèrement réveillée avec la nausée ce matin là, Brrrrr

Rédigé par Venus Velvet

Publié dans #Divagations

Commenter cet article